Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Primavera bis

18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 15:04

primeveres 01

 

Comment ne pas penser au printemps avec le retour du soleil, ce dernier serait sorti de sa longue léthargie... une tempête solaire, la plus violente en quatre ans ! Quel réveil annoncé par la Nasa, nous qui avons eu si froid cet hiver !

Je peux t'assurer que le soleil était bien brillant ce matin, la maison en était toute illuminée.... mais cet après-midi, sans nous avoir abandonné, il a joué à cache-cache avec quelques nuages ! Prima

 

Fleurs d'aurore bis

 


Comme au printemps de l'autre année,
Au mois des fleurs, après les froids,
Par quelque belle matinée,
Nous irons encore sous bois.

 

Nous y verrons les mêmes choses,
Le même glorieux réveil,
Et les mêmes métamorphoses
De tout ce qui vit au soleil.

 

Nous y verrons les grands squelettes
Des arbres gris, ressusciter,
Et les yeux clos des violettes
À la lumière palpiter.

 

Sous le clair feuillage vert tendre,
Les tourterelles des buissons,
Ce jour-là, nous feront entendre
Leurs lentes et molles chansons.

 

Ensemble nous irons encore
Cueillir dans les prés, au matin,
De ces bouquets couleur d'aurore
Qui fleurent la rose et le thym.

 

Nous y boirons l'odeur subtile,
Les capiteux aromes blonds
Que, dans l'air tiède et pur, distille
La flore chaude des vallons.

 

Radieux, secouant le givre
Et les frimas de l'an dernier,
Nos chers espoirs pourront revivre
Au bon vieux soleil printanier.

 

En attendant que tout renaisse,
Que tout aime et revive un jour,
Laisse nos rêves, ô jeunesse,
S'envoler vers tes bois d'amour !

 

Chère idylle, tes primevères
Éclosent en toute saison ;
Elles narguent les froids sévères
Et percent la neige à foison.

 

Éternel renouveau, tes sèves
Montent même aux coeurs refroidis,
Et tes capiteuses fleurs brèves
Nous grisent comme au temps jadis.

 

Oh ! oui, nous cueillerons encore,
Aussi frais qu'à l'autre matin,
Ces beaux bouquets couleur d'aurore
Qui fleurent la rose et le thym.

 

 

                                 Nérée Beauchemin ( 1850 - 1931 )

 

 

Violettes-xxxxx.jpg

 

 sjoelsuk

 

18.02-bon-week-end-x.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article

commentaires

popopopo 26/02/2011 21:20



L'ETRANGER DE CAMUS


UN LIVRE TJ AU BAC


IL est loin, mm de lui, en caractérologie apatiquepreque amorphe, il vit le temps le présent comme un film qu'on lui projette


la scène de l'enterrement de sa mère est sublime


 



popopopo 26/02/2011 20:24



c'est un plaisir d'échanger avec toi


quelle sentimentale tu fais


dors et reve, je suis d'abord étranger a moi-mm,


la langue du portugal est triste


et le fado me rape au fond de l'ame


guy



primavera 26/02/2011 21:02






Merci Guy,


Être étranger à soi-même... voilà un sujet que j'ai du mal à comprendre que je ne saurais développer ... __ Le fado est une musique mélancolique, une musique de nostalgie, ... Le fado a
toute une histoire, et quelque part je comprends que cette musique te " rape au fond de l'âme ",  j'aime beaucoup la voix d'Amalia Rodrigués, elle ne devait figurer sur mon blog que pour
accompagner le poème de Pessoa, et je ne l'ai pas changée.... ce sera pour mon prochain billet en début d semaine. Buonanotte a te. Bacio



popopopo 26/02/2011 11:10



l'étranger


lé d'abord


à lui-mm


il s'étonne


essaie de mieux comprendre


de se comprendre


de deviner d'où vient cette tristesse


en lui


en sa langue


genetique de l'homme


genetique des populations


héritage de vie animale


le portugais me poze ces problèmes


guy





 



primavera 26/02/2011 13:38






Merci Guy d'être passé sur mon blog,.... je ne suis pas surprise de ce que tu me dis , j'ai rencontré et parlé avec des familles portugaises en région parisienne... beaucoup de Portugais sont
venus du fin fond de leur campagne, ils sont très travailleurs... mais j'en ai vu très peu sourire. Une jeune femme portugaise me confiait cet hiver qu'elle n'avait jamais franchi la porte d'une
salle de cinéma, elle n'était jamais entrée dans une librairie jusqu'à ce que ma fille la convie, maintenant elle lit, elle s'émancipe... nous avions projeté de l'inviter à aller voir un film en
salle avec elle, et ça ne s'est pas fait... par manque de temps ! Bacioni a te



popopopo 21/02/2011 10:46



PETITE PRIMA


tu n'es point si petite tu le sais je le sais


mais pour un homme, ce mot est infiniment doux


comme un bizou d'enfant, qui dit papa


tu es gentil


papa, c'est très beau aussi


le son P est ma^le


le son M est si féminin


tu vas penser que je m'éloigne


que je m'envole


mais une fois t'ai dit "ma po^vre"


tu en étais étonnée


oui il y a des sons, des mots, des phrases,


qui nous prennent à l'âme






primavera 21/02/2011 14:24



 


Tu t'envoles Guy, tu te prends pour Icare.... quant à " petite Prima " elle n'a pas la grande forme ! Bisous



therese 21/02/2011 10:18



Bonjour ,je vient de visiter ton blog et il ma plus ,passe une douce journèe


                    






Primavera

  • : Le blog de primavera
  • Le blog de primavera
  • : Amoureuse de la mer,je vis en Bretagne... passionnée de poésies,de lecture et d'Histoire...avec un grand H... sans oublier l'Italie !
  • Contact

CITATION

 

 

 «  La mer est un espace de rigueur et de liberté  »

Victor Hugo

Recherche

METEO

 

Texte Libre

 

blog-copie-1

 

o164glwk

 

Sans titre 2 

 

o164glwk

AMITIE

 

o164glwk 

 

 DSC01101

 

 

o164glwk

 

 

gd canal salute