Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 Primavera bis

30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 16:50

 



Elle était déchaussée, elle était décoiffée,
Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ;
Moi qui passais par là, je crus voir une fée,
Et je lui dis : Veux-tu t'en venir dans les champs ?

Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c'est le mois où l'on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ?

Elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ;
Elle me regarda pour la seconde fois,
Et la belle folâtre alors devint pensive.
Oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois !

Comme l'eau caressait doucement le rivage !
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, effarée et sauvage,
Ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.

                                                                Victor HUGO

                                                               ( 1802 - 1885 )
 
  

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 13:53



                                                                                                                   Ces flammes dans la nuit

                                                                                                         ne dirait-on pas un couple qui danse ?    Prima

Bouquet de flammes...
Bouquet de flammes (que délie
Des faveurs l'innocent larcin)
Où se noyer en compagnie
Des colombes de la Saint Jean.

De l'eau qui ne peut en son lit
Obtenir la tranquillité,
Et des feux oisifs qui s'ennuient
Loin des lieux par Vénus hantés,

Roucoulent les vagues, singeant
Dans leur adorable colère
Un sein qui se gonfle de lait.
Ou de désir ? Plutôt cela.

Raymond RADIGUET   (1903-1923)

Repost 0
Published by primavera - dans DIVERS
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 13:13

  


Le vent violent du soleil
vibre encore
dans la voix du coucou

 Kawahigashi Hekigotô
                

***

je souhaite à chacun de vous
 un très bon week-end
et
une très agréable soirée
autour des feux de la Saint-Jean

Prima



Repost 0
Published by primavera - dans DIVERS
commenter cet article
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 09:59






Nous nous faisons, en général, une bien fausse idée du temps. Nous l'accusons de nous ôter nos illusions, d'étouffer nos espérances, d'effacer nos regrets aussi bien que nos joies, d'effeuiller dans nos parterres nos fleurs les plus choyées, d'éteindre dans nos cieux nos plus belles étoiles. Nous nous trompons, le temps n'emporte rien. Nos illusions, c'est nous-mêmes qui dépouillons leurs ailes, pour écrire avec leurs plumes une élégie sur leur perte ; c'est nous qui tuons l'espoir en l'embrassant ; c'est nous qui soufflons sur nos joies, qui tendons nos larmes au soleil pour qu'il sèche nos joues ; c'est nous qui saccageons nos fleurs pour en semer d'autres qui ne viendront pas ; c'est nous qui fermons les yeux pour nier les étoiles.
Quant à moi, je n'ai rien perdu. Sous la surface glacée de ma source, l'eau vive coule toujours ; l'herbe est verte sous le givre de mon automne. Que me dites-vous que mes beaux jours sont passés ? Ils ne sont pas morts puisque je m'en souviens.
.
                                                                                      Jules LEFEVRE-DAUMIER
                                                                                                ( 1789 - 1857 )
Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 09:30



Nous allions au verger cueillir des bigarreaux.
Avec ses beaux bras blancs en marbre de Paros
Elle montait dans l'arbre et courbait une branche ;
Les feuilles frissonnaient au vent ; sa gorge blanche,
O Virgile, ondoyait dans l'ombre et le soleil ;
Ses petits doigts allaient chercher le fruit vermeil,
Semblable au feu qu'on voit dans le buisson qui flambe.
Je montais derrière elle ; elle montrait sa jambe,
Et disait : "Taisez-vous !" à mes regards ardents ;
Et chantait. Par moments, entre ses belles dents,
Pareille, aux chansons près, à Diane farouche,
Penchée, elle m'offrait la cerise à sa bouche ;
Et ma bouche riait, et venait s'y poser,
Et laissait la cerise et prenait le baiser.

                                                              Victor HUGO
                                                            ( 1802 - 1885 )

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 17:51



Ô jours resplendissants roulés par l'eau de mer,
et denses en leur coeur comme une pierre jaune,
ô la splendeur d'un miel respecté du désordre
qui préserva leur pureté réctangulaire.


L'heure crépite ainsi que l'essaim ou la flamme,
et vert est le besoin de plonger dans des feuilles
avant que tout en haut le feuillage devienne
un monde scintillant qui s'éteint et murmure.


Soif du  feu, multitude ardente de l'été
ô paradis que font seulement quelques feuilles :
pour la terre au visage obscur, pas de souffrances,


pour tous l'eau ou le pain, pour tous l'ombre ou la flamme,
et que plus rien, plus rien ne divise les hommes
que le soleil, la nuit, la lune, les épis.


                         
                      Pablo NERUDA _ 1904 - 1973
                            ( La Centaine d'amour )

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 15:05

 


J'ai voulu ce matin te rapporter des roses ;
Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les noeuds trop serrés n'ont pu les contenir.

Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées.
Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée.
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée...
Respires-en sur moi l'odorant souvenir.

Marceline DESBORDES-VALMORE
               ( 1786 -1859 )

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 11:04

 


                   Bonjour à tous,

 

Je suis Primavera, nouvelle parmi vous, j'arrive des blogs Orange... Je vais essayer de m'adapter, de retrouver d'anciens amies et amis, et qui sait , m'en faire de nouveaux.

Je souhaite à chacun de vous un agréable dimanche

                                          Prima

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 00:20

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article

Primavera

  • : Le blog de primavera
  • Le blog de primavera
  • : Amoureuse de la mer,je vis en Bretagne... passionnée de poésies,de lecture et d'Histoire...avec un grand H... sans oublier l'Italie !
  • Contact

CITATION

 

 

 «  La mer est un espace de rigueur et de liberté  »

Victor Hugo

Recherche

METEO

 

Texte Libre

 

blog-copie-1

 

o164glwk

 

Sans titre 2 

 

o164glwk

AMITIE

 

o164glwk 

 

 DSC01101

 

 

o164glwk

 

 

gd canal salute