Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 Primavera bis

24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 15:54

de Guy Thiant x

de Guy THIANT

 

Il fut un temps où durant la saison estivale j’aimais me lever aux premières lueurs du jour, à l’heure où la station dormait encore, c’était le moment où un, voire deux cavaliers faisaient  trotter des chevaux sur la plage, dans les vagues… certainement le meilleur instant de la journée, un instant magique où je me retrouvais seule face à l'immensité de la mer.   Prima

 

o164glwk

 

de Macduff-Everton-Point-du-Jour-13469

de Macduff Everton - Point du Jour

 

Aube.jpg

 

J'ai embrassé l'aube d'été.

Rien ne bougeait encore au front des palais. L'eau était morte. Les camps d'ombres ne quittaient pas la route du bois. J'ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit.

La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom.

Je ris au wasserfall blond qui s'échevela à travers les sapins : à la cime argentée je reconnus la déesse.

Alors je levai un à un les voiles. Dans l'allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l'ai dénoncée au coq.

A la grand'ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, et courant comme un mendiant sur les quais de marbre, je la chassais.

En haut de la route, près d'un bois de lauriers, je l'ai entourée avec ses voiles amassés, et j'ai senti un peu son immense corps. L'aube et l'enfant tombèrent au bas du bois.

Au réveil il était midi.

                                                 Arthur Rimbaud  (  1854 - 1891 )

                                                           ( Illuminations   )

 

o164glwk

 

25.26.08.2012.jpg

                                                     

 

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 15:48

Plage de la Mare

 

Pourquoi passer d'une plage à l'autre par les sentiers côtiers sécurisés quand on peut s'offrir une jolie aventure sans en connaître les risques en passant par les rochers ?....

oui, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple !...ou là...  pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

 Plage de la PissottePlage de la Pissotte 

Mes deux tourtereaux que je croyais sur le sentier côtier entre la plage de la Mare et la plage de la Pissotte ont donc entrepris cette promenade par les rochers.... et en début de soirée ce sont deux " noyés " qui sont rentrés à la maison, n'ayant pû contourner les petites criques pleines d'eau il leur fallut nager avec sac, chaussures, vêtements et.... le téléphone entre les dents.... Rimbaud n'a t-il pas écrit " On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans ".... que pouvais-je dire, sinon leur rappeler qu'ils s'étaient mis en danger....  " mamie l'ayant fait étant jeune, pourquoi ne serions nous pas capables d'en faire autant ?  "

Mais oui .... moi aussi quand j'étais jeune j'ai agis de même... mais je ne me suis pas " noyée " ayant contourné les difficultés en parcourant les rochers un peu plus haut .... toutefois ce n'était pas plus sérieux !  Prima  

o164glwk

  DSC05098-copie-1

 La plage de la Mare

 

Promenades-dans-les-rochers.jpg

 

                   DEUXIEME PROMENADE

 

La mer donne l'écume et la terre le sable.
L'or se mêle à l'argent dans les plis du flot vert.
J'entends le bruit que fait l'éther infranchissable,
Bruit immense et lointain, de silence couvert.


Un enfant chante auprès de la mer qui murmure.
Rien n'est grand, ni petit. Vous avez mis, mon Dieu,
Sur la création et sur la créature
Les mêmes astres d'or et le même ciel bleu.


Notre sort est chétif ; nos visions sont belles.
L'esprit saisit le corps et l'enlève au grand jour.
L'homme est un point qui vole avec deux grandes ailes,
Dont l'une est la pensée et dont l'autre est l'amour.


Sérénité de tout ! majesté ! force et grâce !
La voile rentre au port et les oiseaux aux nids.
Tout va se reposer, et j'entends dans l'espace
Palpiter vaguement des baisers infinis.


Le vent courbe les joncs sur le rocher superbe,
Et de l'enfant qui chante il emporte la voix.
O vent ! que vous courbez à la fois de brins d'herbe !
Et que vous emportez de chansons à la fois !


Qu'importe ! Ici tout berce, et rassure, et caresse.
Plus d'ombre dans le coeur ! plus de soucis amers !
Une ineffable paix monte et descend sans cesse
Du bleu profond de l'âme au bleu profond des mers.


                                 Victor Hugo (  1802 - 1885 )

 

o164glwk


  SAINT-CAST--.-Grande-plage.jpg

Repost 0
Published by primavera - dans BRETAGNE
commenter cet article
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 21:58

de Robert DOISNEAU

photo de Robert DOISNEAU

 

Voici quelques années une amie m’a donné à lire un billet découpé dans le bulletin paroissial de la commune. Ce billet plein d’humour répondait à certaines questions d’une de mes petites filles:

 

" Mamie quand tu étais petite à la télévision,……..?

 

Quand j'étais petite, il n'y avait ni téléviseur, ni ordinateur, tablette .... l'électronique nous ne connaissions pas. Prima

 

o164glwk

 

doisneau-robert-school-kids

photo de Robert DOISNEAU

  

Un peu d’humour : nés avant 1940, sommes-nous des rescapés ?

 

Nous sommes nés avant la télévision, avant la pénicilline, avant les produits surgelés, les photocopies, le plastique, les verres de contact, la vidéo et le magnétoscope et avant la pilule. Nous étions là avant les radars, les cartes de crédit, la bombe atomique, le rayon laser, avant le stylo à bille, avant le lave-vaisselle, les congélateurs, les couvertures chauffantes, avant la climatisation, avant les chemises sans repassage, et avant que l’homme marche sur la lune.

 

Nous nous sommes mariés avant de vivre ensemble. La vie en communauté se passait au couvent. Le "fast-food" pour les anglais, était un menu de carême et un "big-mac" était un grand manteau de pluie. Il n’y avait pas de mari au foyer, pas de congé parental, pas de télécopie ni de courrier électronique. Nous datons de l’ère d’avant les HLM et d’avant les "Pampers". Nous n’avions jamais entendu parler de la modulation de fréquence, de coeur artificiel, de "transplant", de machine à écrire électrique, ni de jeunes gens portant une boucle d’oreille.

   

" Pour nous, un ordinateur était quelqu’un qui conférait un ordre ecclésiastique, une puce était un parasite, et une souris était de la nourriture pour chat. Les paraboles se trouvaient dans la Bible, pas sur les toits. Un site était un point de vue panoramique, un "CD Rom" nous aurait fait penser à une boisson jamaïcaine, un joint empêchait un robinet de goutter, l’herbe était pour les vaches et la cassette servait à ranger les bijoux. Un téléphone cellulaire aurait été placé dans un pénitencier. Le "rock" était une matière géologique, un gai (prononcé gay en anglais) était quelqu’un qui faisait rire et made in Taiwan était de l’exotisme.

   

Mais nous étions sans doute une bonne race robuste et vivace, quand on songe à tous les changements qui ont bouleversé le monde, et à tous les ajustements que nous avons su négocier. Pas étonnant que nous nous sentions parfois sûr de nous er fiers d’avoir su sauter le fossé entre nous et la génération d’aujourd’hui. D’ailleurs, nous sommes prêts à recevoir quelques euros par courrier électronique. Grâce soit rendue à Dieu, nous sommes toujours là. Nous sommes, après tout, un bon cru!

 

 

o164glwk

 

 

Week-end 03.04.05....AOÜT 2012

 

Repost 0
Published by primavera - dans HUMOUR
commenter cet article
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 17:34

Bécherel 

 

Passionnée de lecture, aimant les livres y compris les très beaux livres même si je ne peux me les offrir, j'ai toujours souhaité visiter Bécherel et ses librairies, pas moins de dix-huit ou vingt libraires pour une petite cité qui compte moins de huit-cents habitants…

Donc mardi dernier direction Bécherel...ce fut raté ! ... nous y serions plus sûrement arrivées à bicyclette… Parties plus tard que prévu, nous avions décidé de déjeuner en chemin en notre belle ville de Dinan et reprendre la route… c’était sans compter sur la voiture qui nous a lâchée au beau milieu du parking souterrain de Dinan, bien déterminée à ne pas aller plus loin !  Ce n'est que partie remise, car je suis toujours aussi résolue à aller découvrir cette petite cité, vaste bibliothèque. 

o164glwk

 

Bécherel 02

La ville de Bécherel perchée sur sa roche forte . HE Jialin

 

"Peut-être, je suis un vieux livre jauni,

 Enregistrant les bouleversements de l’histoire de ce monde qui se déroulent de l’autre côté de la fenêtre,

 Couché silencieusement sur l’étagère de la bibliothèque parfumée de Bécherel."

               HE Jialin , professeur de l’Institut des Beaux-Arts d’Hangzhou ( Chine )

 

 

 

Bécherel 03

 

Bécherel, «  Petite Cité de Caractère de Bretagne » depuis 1978 est devenue en 1989 la troisième Cité du Livre en Europe et la première en France.

 

Bécherel-copie-1 À l'heure où le livre numérique explose, crois-tu que la lecture sur tablette t'offrira tout le charme du livre papier, les connaissances, l'attention et les conseils d'un vrai libraire ? En ce qui me concerne, mon choix est fait, ça restera le livre papier avec mon marque-page. Prima

 

o164glwk

 

  28.07.2012 xx

Repost 0
Published by primavera - dans BRETAGNE
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 09:20

 

 PAUSE bis

 

Le soleil est de retour après nous avoir oubliés depuis de longs jours, mais ce n’est pas encore le bel été ….. Saurais-tu me dire où est passé l’été des robes légères, des épaules nues, des rires d’enfants sur la plage …?

Depuis des jours et des jours c'était la pluie, toujours et toujours la pluie que seuls mes hortensias semblent avoir apprécié n’ayant jamais été aussi beaux que cette année.

Je me souviens des étés passés où je marchais pieds nus sur un sable chaud, où j'aimais marcher dans les vagues… lesquelles sans avoir la chaleur de la méditerranée n’en étaient pas moins chaleureuses ! Bonnes vacances à chacun de vous. À très bientôt. Prima

PAUSE

 

Repost 0
Published by primavera - dans DIVERS
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 13:23

        Léhon près de Dinan dans les Côtes d'Armor classée Petite Cité de Caractère ....

LEHON-001

Le vieux pont de Léhon sur La Rance  de QUI Ting 

 

« C’est un petit village très curieux, mitoyen avec Dinan ( … ) C’est vraiment un petit village en rond de quelques centaines de mètres de diamètre. ( … ) Il est entouré par une rivière. Sur la colline, derrière le village, il y a les ruines d’un vieux château d’environ mille ans ( … ) Vu de là-haut, le village est très resserré, beaucoup de vieilles maisons sont construites autour de l’église. Du haut de la colline, écouter les cloches de l’église , cela te donne l’impression de la mémoire de mille ans qui monte dans ton cœur. »   HE Jialin

o164glwk

  LEHON 22 billet

Dimanche dernier, petite promenade à Léhon pour voir une fête médiévale, peu de choses, bon c’était la première année, donnons leur le temps de s’organiser et de s’affirmer…. Mais, jamais, jamais plus je ne monterai jusqu’aux ruines de ce vieux château…. Dur, dur d’arriver au sommet et d’en redescendre quand on n’a plus ses jambes de vingt ans !

 

« A portée de l’église, s’élève le château de Léhon, au sommet d’une éminence dont l’escarpement naturel paraît avoir été rendu plus difficile à dessein »  Prosper Mérimée

DSC08942-001 billet

Il ne reste que quelques murailles de ce vieux château de Léhon.... longtemps la forteresse a servi de carrière aux moines pour rénover le cloître et à la localité pour améliorer sa voierie, aujourd'hui tous ces vestiges, qui ont résistés aux siècles et à la destruction, font partie de notre Histoire et sont protégés,bien souvent rénovés !

 

LEHON-22--bis-billet.jpg

 

Petit village, Léhon n'aurait pas connu la notoriété si six moines aventureux venus du Pays de Galles n'avaient décidé de s'y installer, d'y prier pour obtenir des terres et si Nominoë, souverain de Bretagne de 845 à 851 n'était passé par là et demandé à ce qu'on y bâtisse un monastère.... Quant au château, ce n'est qu'en 1034 qu'il fit parler de lui lors d'une lutte fratricide entre Eudon et Alain, fils du duc de Bretagne Geoffroy 1er.  Prima

 

o164glwk

 

DSC08933 x billet

Repost 0
Published by primavera - dans BRETAGNE
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 19:00

de Wladimir Volegov 02

de Wladimir Volegov

En cette période de pré-vacances, j'entends profiter des plages avant l'arrivée des estivants.... aussi un mot me trotte dans la tête depuis quelques jours... PAUSE !

Over, sans nous avoir oublié est allé fêter sa nouvelle plate-forme à New-York... serait-ce ce renouveau annoncé qui fait que nous ne recevons plus de notifications ?  Bon, il est toujours possible de publier nos coms, mais nous ne sommes plus avisés lorsqu'un ou une amie nous répond sur son propre blog ou publie un nouveau billet ! ... aussi ayant d'autres obligations, je vais abandonner le blog pour quelques temps, sans vous oublier pour autant. À bientôt...Prima


o164glwk

 

de Wladimir Volegov 01

De Wladimir Volegov

 

Sans-titre-2.jpg

 

 

L'air est plein d'une haleine de roses

Tous les vents tiennent leurs bouches closes,

Et le soleil semble sortir de l'onde

Pour quelque amour, plus que pour luire au monde.

 

 

On dirait, à lui voir sur la tête

Ses rayons comme un chapeau de fête,

Qu'il s'en va suivre en si belle journée

Encore un coup la fille de Pénée.

 

 

Toute chose aux délices conspire, 

Mettez-vous en votre humeur de rire ;

Les soins profonds d'où les rides vous viennent

À d'autres ans qu'aux vôtres appartiennent.

 

 

Il fait chaud ; mais un feuillage sombre

Loin de bruit nous fournira quelque ombre,

Où nous ferons, parmi les violettes,

Mépris de l'ambre et de ses cassolettes.

 

 

Près de nous, sur les branches voisines

Des genêts, des houx et des épines,

Le rossignol, déployant ses merveilles, 

Jusqu'aux rochers donnera des oreilles.

 

 

                  François de Malherbe ( 1555 - 1628 )

                                   Poésies

 

o164glwk

Pause
Repost 0
Published by primavera - dans PEINTURE ET POESIE
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 15:55

de Karin Kneffel

de Karin Kneffel

Que le temps passe vite, nous voici début juin... les jours les plus longs de l'année, le mois du solstice d'été...et aussi le mois des cerises dont les oiseaux sont si friands, et pas seulement les oiseaux... Prima

 

o164glwk

 

Vacances et Occasions Spéciales 836

 

o164glwk

 

Sans-titre-2.jpg

 

 

Quand les guignes furent mangées, 

Elle s'écria tout à coup : 

J'aimerais bien mieux des dragées. 

Est-il ennuyeux, ton Saint-Cloud !

 

On a grand-soif ; au lieu de boire, 

On mange des cerises ; vois, 

C'est joli, j'ai la bouche noire 

Et j'ai les doigts bleus ; laisse-moi. 

 

Elle disait cent autres choses, 

Et sa douce main me battait. 

Ô mois de juin ! rayons et roses ! 

L'azur chante et l'ombre se tait.

 

J'essuyai, sans trop lui déplaire, 

Tout en la laissant m'accuser, 

Avec des fleurs sa main colère, 

Et sa bouche avec un baiser.

 

Victor Hugo

( 1802 - 1885 )

o164glwk

 

Maison et à la Maison 3108

 

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 00:00

 

DSC04961

 

OUI, elle est belle, elle est noble ma terre de Bretagne, tu me diras d'autres terres le sont aussi, mais je m'y suis fixée définitivement il y a maintenant un peu plus de dix ans, et c'est devenu une belle histoire d'amour entre elle et moi... 2700 kms de côtes entre le Mont Saint-Michel et Nantes, une côte rocheuse, de caps, de pointes, de criques, de ports, de plages, d'îles... un pays de légendes, de traditions où il fait bon vivre.... chut, ne le répète pas trop, il s'y construit beaucoup,....  un peu moins toutefois... la crise ?...  et l'été les estivants y viennent si nombreux que je ne reconnais plus les plages où j'aime me promener en solitaire.... Prima

 

TREGASTEL

 

 

 

  o164glwk

 

Noble

 

 

Belle, comme vous êtes belle, Madame

Quand toute de beauté auréolée

Vous ressemblez à ma Bretagne,

Avec son ciel bleu d'été

Tout ébouriffé de gris.

 

Comme vous êtes belle, tourmentée

Ballottée, entre nord et sud

Parée de dentelles et d'écueils.

 

Belle, comme vous êtes belle, Madame

Partagée entre plaisir et volupté

Les deux pieds en mer d'Iroise

Habillée d'écume comme mariée

Abandonnée, à la tendresse du soir.

 

Comme vous êtes belle, parsemée

De songes posés sur un lit de paille

Blottie au creux de lieux usés de vent.

 

Belle, comme vous êtes belle, Madame

Vous ressemblez à ma Bretagne

Avec ces grèves ensoleillées d'ajoncs dorés.

Quand émue, devant tant de beauté

Vous vous extasiez, à l'ombre d'un clocher bigarré.

   

Comme vous êtes belle, si belle, noble terre... ma Bretagne.

 

                                                   Xavier Pierre

                                                                  Recueil : Aubes Armoricaines

 

Trégastel...

 

o164glwk

 

LE

Repost 0
Published by primavera - dans BRETAGNE
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 18:40


fourmis-d-andrey-pavlov-1216949

Photo de Andrey Pavlov

 

 Tu n'es pas sans avoir appris " La Cigale et la Fourmi " cette fable de ce grand Monsieur Jean de la Fontaine ( 1621 - 1695 ),... c'est à cet écrivain et poète que j'ai tout de suite pensé en découvrant les photos d' Andrey Pavlov...

Ce photographe russe, Andrey Pavlov, immobilisé en raison d'une maladie de la colonne vertébrale s'intéressa et tomba sous le charme des fourmis vivant autour de sa datcha. Il va construire des décors miniatures et avec beaucoup de patience saisir l’image idéale qui fera une macrophoto parfaite.... Selon ce que j'ai lu, il ne s'agit pas d'un montage par ordinateur, mais de véritables fourmis qu'il mit en condition et qu'il observa pendant environ trois ans . Prima

 

chef-redskins-1217009Photo de Andrey Pavlov

 

Bien avant La Cigale et la Fourmi de Jean de la Fontaine, il y eut Esope....


o164glwk

 

 

La cigale et les fourmis

 

C’était en hiver ; leur grain étant mouillé, les fourmis le faisaient sécher. Une cigale qui avait faim leur demanda de quoi manger. Les fourmis lui dirent : « Pourquoi, pendant l’été, n’amassais-tu pas, toi aussi, des provisions ? – Je n’en avais pas le temps, répondit la cigale : je chantais mélodieusement. » Les fourmis lui rirent au nez : « Eh bien ! dirent-elles, si tu chantais en été, danse en hiver. » Cette fable montre qu’en toute affaire il faut se garder de la négligence, si l’on veut éviter le chagrin et le danger. 

 

                                                          Esope (VI° siècle av. J.-C.)  Fables

 

o164glwk

 

de Andrey Pavlov

de Andrey Pavlov

 

... donc Esope, La Fontaine et entre ces deux poètes..... Gilles CORROZET (1510-1568)...

 

Fourmis.jpg

 

 

Une grand'troupe de fourmis

Ensemble en un creux s'étaient mis,

Et avaient durant tout l'été

Amassé grande quantité

De blé, qu'ils avaient pu trouver

Pour se nourrir durant l'hiver ;

Lequel venu, une cigale

De qui la cure principale

Est de chanter l'été durant,

Laquelle était faim endurant,

Vint aux fourmis, et leur pria

Lui donner si peu qu'il y a

De leur blé. Ce qu'ils refusèrent,

Et par rigueur lui demandèrent

Qu'elle avait fait l'été passé,

Sans avoir son pain amassé.

Dit la cigale : " Je chantais

Et par les blés je m'ébattais. -

Lors, dirent les fourmis ainsi,

Il faut que l'endures aussi

Puisqu'ainsi est que tu as tant

Chanté l'été en t'ébattant,

Il te faut en hiver danser

Ainsi te faut récompenser. "

 

Qui ne pourvoit en temps et heure

En grand'nécessité demeure.



Gilles CORROZET (1510-1568)

 

 

o164glwk

 

 

Oeuvres Abstraites Arrière Plans 3665 

 

 


 

Repost 0
Published by primavera - dans POESIE
commenter cet article

Primavera

  • : Le blog de primavera
  • Le blog de primavera
  • : Amoureuse de la mer,je vis en Bretagne... passionnée de poésies,de lecture et d'Histoire...avec un grand H... sans oublier l'Italie !
  • Contact

CITATION

 

 

 «  La mer est un espace de rigueur et de liberté  »

Victor Hugo

Recherche

METEO

 

Texte Libre

 

blog-copie-1

 

o164glwk

 

Sans titre 2 

 

o164glwk

AMITIE

 

o164glwk 

 

 DSC01101

 

 

o164glwk

 

 

gd canal salute